Au choix jeux/Memo/puzzle ...pour enfants et + grd

Au choix //// 30 boites de jeux pour enfants des jeux de socité puzzle memo jetons en plastique ... Certains jeux sont anciens Et d'autres plus récents, À voir à mon domicile à Pont sur RDV Envoi possible selon tarif la poste prix comme suit mais dégressif si achat multiple : Puzzle Mb les pieuvres/ 60 pieces/ Complet/A partir de 6 ans / 4eur Puzzle Nathan complet//decouvre les requins/250 piecesA partir de 8 ans/4e Monopoly Nice prix 7euros trivial Pursuit édition genius 8 euros Numbers down boite en bois avec chiffres pour 3 euros puzzle en bois sur les poissons de Guadeloupe pour 5 euros boite de Jetons+dé+cartes vintage pour 7 euros Jeu de societe 5 euros qui veut gagner des millions, jeu de lecture 4 euros Puzzle Disney entre 4 et 5 euros la boite Memory 3 boites à 3 euros la pc Cubes/loto entre 2 et 3 euros la boite Jeu de lecture/ educatif 4 euros Hit story 2 boites 4 + 3 euros ou 5 euros les 2 timbres à imprimer 4 euros la boite croque carotte est à 7 euros mots croisés 5 euros tip tap 3 euros le jeu jeu ancien sur les animaux 6 euros puzzle ulysse 31 à 15 euros / vintage les petits jeux de mémoire sont à 2 eur la pc ou 3 eur les 2 ... Les puzzles sont complets Il s'agit de jeux plus ou moins anciens Les boites sont en bon état Mais anciennes pour certaines donc traces d'usure

Voir l'annonce

Médaille lietuvos bajor karaliskoji sjunga

Grosse médaillon de 53mm de diamètre , vendu avec son coffret 1009 2009 1009-2009 Lituanie Possibilité de l'envoyer en lettre suivie pour 4 euros de plus. LES ORIGINES DE LA NOBLESSE LITUANIENNE La noblesse lituanienne et ses descendants Les origines de la noblesse lituanienne / Les grands boyards / Le rôle culturel de la noblesse / L'extermination de la noblesse / Création de la communauté des boyards lituaniens / Extermination soviétique des boyards / Marques distinctives de l'ordre des nobles / Renaissance de LBKS / Légitimation / Activité de l' des Boyards (LBKS) / Les ouvrages édités par LBKS Les origines de la noblesse lituanienne Le mot lituanien "bajoras" désignant le noble provient du mot slave boyarin, et celui-ci à son tour prend sa naissance du boyard turc signifiant un guerrier de la garde du souverain. La noblesse lituanienne constitue une couche à part de la société formée non de nos jours, mais il y a plus de 500 ans, à l'époque du Grand- duché de Lituanie. Le privilège de Jogaila (Jagiello) du 1387 accorde le titre de boyard au guerrier auquel pour les mérites à sa patrie sont concédées les domaines avec des paysans. Le service du boyard en Lituanie est assumé par le service militaire au profit du Duc. L'armée de celui- ci se compose des boyards chevaliers. Pour le service militaire le duc octroie des terrains plus ou moins importants. Le domaine du boyard n'était pas grand: 2-3 cours des paysans et les prisonniers esclaves situés autour de sa demeure. Les cours et les fermes des prisonniers esclaves composaient le domaine (dominium) du boyard. L'État lituanien, soutenu par les boyards, a accompli son rôle historique. Après avoir rattaché les terres russes, il a défendu son pays contre les croisés et a délivré des tatares les terres immenses s' étendant à la mer Noire. Au XVIe siècle la distribution étatique des terres au profit des boyards arrêtée, il n'en reste qu'un tiers. Les deux tiers sont dorénavant possédés par les boyards. En distribuant généreusement les terres, le grand duc fond également des grosses propriétés, appelées latifundia. Les boyards sont obligés d'envoyer un chevalier sur 8 cours de leur possession. L'État compte ainsi 2776 chevaliers, dont 2478 sont envoyés par la Lituanie ethnique: les voïvodies de Vilnius, celle de Trakai et la starostie de Samogitie. Ayant distribué les terres d'État, le grand duc devient lui-même dépendant des grands boyards. Les privilèges des souverains pour les boyards font naître l'ordre de ceux-ci. Le point de départ est mis en place par le privilège de Jogaila (Jagiello) et le terme est tracé en 1567 par le Statut de la Lituanie (un code juridique). Durant cette période, les boyards reçoivent près de 40 privilèges. La création de l'ordre des boyards ayant le droit exclusif à la terre se fait au détriment des droits des paysans. Le boyard devient maître absolu dans son domaine. Personne, y compris l'État, ne peut y percevoir des impôts, administrer ou juger ses paysans. Les grands boyards Les grands boyard ou les grands seigneurs se distinguent par trois caractéristiques: 1. De gros latifundia dans plusieurs powiats (arrondissements). 2. Le titre de duc ou de comte, accordé par le Saint empire romain. 3. Le poste du sénateur (ministre, voïvode ou chancelier). Les magnats ne sont pas nombreux: les Radvilos (Radziwil), les Pacai (Patz), les Tiskeviciai (Tyszkiewicz), les Sapiegos (Sobieski), les Oginskiai, Les Visniovieckiai (Wiesniowiecki), les Masalskiai, les Pliateriai, or ce sont eux qui décident du destin de la Lituanie. Tendis qu'en Samogitie la plupart de la noblesse appelée szlachta est constituée par des petits propriétaires terriers. Ils ne possèdent pas de serfs, mais profitent de touts les privilèges de l'ordre. L'ordre séparé de szlachta étant composé au milieu du XVIe s., tous les droits civiques sont exclusivement attribués à cet ordre. Celui-ci constitue 8-10 % de la population du pays. Les boyards s'approprient du nom de la nation, alors que les paysans et les citadins ne restent à leurs yeux que des gens. La nation politique, les citoyens, dirigent seuls le pays. Par rapport aux autres pays européens, la noblesse y est énormément abondante. Même l'Espagne et la Hongrie, où la noblesse fait 5 % de la population, ne peuvent rivaliser avec le Grand- duché de Lituanie, sans parler de la France ou de l'Angleterre, où celle-ci ne couvre que respectivement 1 et 2 %. Le rôle culturel de la noblesse La noblesse a défendu l'État de Lituanie pendant des siècles. Son sang a été versé dans les guerres avec la Russie, la Suède, la Turquie, et la Prusse. Elle a dirigé le pays. Mais son plus grand mérite pour la civilisation lituanienne consiste à la fondation des églises, des monastères, à l'invitation des scientifiques et des artistes étrangers. La noblesse a fait promouvoir la culture lituanienne nationale. L'Évêque samogite Juozapas Merkys Giedraitis et son chanoine Mikalojus Dauksa ont fait imprimer les premiers livres lituaniens. Le mouvement patriotique des nobles samogites né au milieu du XIXe s. a ranimé la vitalité nationale. Simonas Stanevicius, Liudvikas Jucevicius, Kajetonas Nezabitauskas, Liudvikas et Jurgis Pliateriai, Dionizas Poska, Antanas Klementas ont écrit des ouvrages en lituanien, ont éduqué le nouveau citoyen- le paysan lituanien, ont dénoncé le servage. Les écrivains de la fin du XIXe- du début du XXe s. provenant de la noblesse- Gabriele Petkevicaite- Bite, Marija Peckauskaite, Julija Zemaite ont considérablement contribué à la renaissance nationale lituanienne. L'extermination de la noblesse La noblesse présente une couche sociale avancée. Ses représentants les plus fortunés, ayant obtenu l'instruction à l'étranger ont répandu la science et la civilisation européenne en Lituanie, ils ont participé à la vie nationale et étatique, ont favorisé le développement culturel et social du pays. Les boyards Birziskos, Plechavicius, Römeris et d'autres ont apporté leurs efforts à la création de l'indépendance de la Lituanie. La noblesse représente l'élite de la nation soumise à l'extermination définitive durant l'occupation du XIXe et du XXe s. Au milieu du XVIe s, suite à la fusion avec la Pologne, il commence le processus incontournable de polonisation, qui parmi les grands seigneurs lituaniens se répand d'une manière tout à fait bénévole ce qui apporte de grandes pertes à la culture du pays. Il est appuyé par la cour du rois et les humanistes polonais y abondant. Une quantité remarquable de nobles polonais viennent peu à peu s'installer en Lituanie (les Gorski, les Jasinski, les Woinowski, les Kozuchowski, les Nagurski et d'autres) surtout encouragés par l' de Horodlo où les droits des lituaniens et des polonais sont unifiés et les lituaniens sont dotés des armoiries polonaises (ils sont adoptés par les familles armoriales polonaises). L'assimilation polonaise et latine se déroule à toute vitesse. Elle est encore favorisée par les privilèges des nobles communs à ceux des polonais, par les diètes communes, par la langue officielle polonaise, par les liens familiaux et les mariages mixtes des nobles. L'État juridique, établie au XVIe s. se transforme graduellement en anarchie politique et juridique. Le renforcement du système de la justice est se fait sans tenir le moindre compte de l'appareil exécutif. La police n'existe pas. Les attaques armées des boyards envahissent le pays au nom de l'exécution des arrêts des tribunaux. Ce type de "la démocratie" de boyards conduit le pays à l'anarchie totale, dont les pays voisins tels la Russie, la Prusse et l'Autriche ont su profiter. à la fin du XVIIIe s. l'empire russe, ayant liquidé l'État confédéral polono- lituanien, la République des deux nations, met tous ses efforts à éviter les éventuelles tentatives de restauration de l'État détruit et celles d'empêchement aux anciennes aspirations russes de s'imposer en Baltique. La force principale capable de faire face aux mauvais desseins russes vient de la part des nobles. C'est la raison pour laquelle, dès le rattachement de la Lituanie à la Russie, on procède à la purification de l'ordre de la noblesse. Les nobles sont astreints à fournir les preuves de noblesse. Malheureusement, plusieurs petits boyards sont déjà dépourvus de documents justificatifs. Les livres des tribunaux fonciers, dans lesquels ces documents avaient figurés, sont bien endommagés par le temps et les incendies. Au début de la domination russe on risque même d'être exilé à la Crimée rattachée récemment à la Russie, faute de preuves. À la fin XVIIIe- au début du XIXe s. les droits des milliers de nobles dépourvus de terre sont restreints. Plus tard on enlève même leur titre nobiliaire. Plusieurs d'entre eux commencent à servir chez les grands propriétaires terriers, deviennent des agriculteurs libres.

Voir l'annonce

Score : 5/5 - 77